révolution française 1789 résumé

Quelques temps plus tard, c'est Danton qui monte sur l'échafaud en déclarant au bourreau : « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut bien la peine. De fausses rumeurs circulent prétendant que le roi veut les attaquer. A gauche, il y a les Jacobins qui sont moins nombreux, appelés aussi Brissotins du nom de leur chef de file Brissot, leurs orateurs dont Vergniaud sont issus de Bordeaux (ils seront appelés Girondins pour cette raison), ils devront s'allier avec l'extrême gauche représentée par Pétion de Villeneuve (un proche de Robespierre) qui regroupe des membres des Cordeliers (la Montagne). Ces deux ordres ont des privilèges. Le roi, Louis XVI décide alors de les rejoindre pour rétablir son pouvoir et l'Eglise. Ce premier conflit politique marque une rupture totale par rapport aux trois ordres de l'ancien régime et reflète une nouvelle conception de la légitimité au sein du système politique français. Mais dans les rues de Paris, un nouveau comité insurrectionnel (Conjuration des Egaux) est créé sous la conduite de Gracchus Babeuf qui prône « la communauté des biens et des travaux ». Est-ce que l'héritage des Lumières s'exprimera pour l'avenir ? Menacée de l'intérieur et de l'extérieur, la Convention paraît avoir un avenir éphémère. Une nouvelle vague de députés fraîchement élus fit son apparition dans l'Assemblée, à droite de celle-ci on trouve les Feuillants partisans d'une monarchie constitutionnelle avec à leur tête le Triumvirat (Barnave, Lameth, Duport) et La Fayette, ils soutiendront le roi. De même, l’Espagne cesse les hostilités et se rapproche de la jeune république. Mais le reste des Jacobins organisa avec les Cordeliers une pétition votant l'abdication du roi, ils s'étaient réunis au Champ-de-Mars. La crise naît de trois éléments fondamentaux. Bouillé, le commandant de Metz organisera une répression qui sera particulièrement sévère. La révolution qui a baptisé ce qu'elle a détruit, « Ancien Régime » se présente comme une rupture avec le passé et se veut le point de départ d'un nouvel avenir. A Paris, la Terreur derrière Robespierre était décrétée, et le calendrier révolutionnaire est adopté. La minorité républicaine de l'Assemblée vota des lois d'exception contre les monarchistes, beaucoup furent contraint à l'exil comme Pichegru et Carnot. Le 26 août, l'Assemblée adopte la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, dont Mirabeau et Sieyès sont les principaux rédacteurs. », Marie-Antoinette conduite à son exécution le 16 octobre 1793 - par William HAMILTON 1794 (Musée historique de la Révolution française, Vizille). Une nouvelle constitution, dite de l’an II, est adoptée par la Convention. Certains veulent donc le passé, d'autres le présent et d'autres regardent vers l'avenir. Un salaire minimum est institué et la vente de biens nationaux, confisqués à l'Église au début de la révolution, sont mis aux enchères. - La Révolution française, de Sophie Wahnich. En prairial, une nouvelle insurrection a lieu sous influence montagnarde, le député Féraud est tué. Chacun des représentants des départements allait maintenant exprimer le châtiment proposé, ce fût la mort qui l'emporta. Robespierre entama des mesures qui changèrent la France (voir La France révolutionnaire), et malgré des revers sur les mers, les victoires continentales (Fleurus) se succédaient. Et le 8 thermidor, ces opposants s'emploient à accuser les robespierristes. Les opposants à la Révolution existent et préparent déjà leur revanche à l'Etranger. L'unanimité semble régner. Comment les événements allaient-ils se dérouler ? Les modérés, pour renforcer le Régime. Les récoltes sont dés lors insuffisantes, ce qui entraîne des disettes. Le 14 juillet 1789, la forteresse de la Bastille, qui domine de sa masse sinistre les quartiers populaires de Paris, est prise d'assaut par une foule surexcitée.De ce jour date la fin de l'« Ancien Régime » et le début de la Révolution française. Le 5 mai 1789, lorsque Louis XVI demande à tous de payer des impôts, la noblesse et le clergé refusent. La rumeur que des brigands menacent les récoltes sème la panique. La Révolution française est un événement majeur de la fin du xviii e siècle. Sieyès profite du retour de Bonaparte pour mettre fin au Directoire, ce dernier allait s'emparer du pouvoir lors du coup d'état du 18-19 brumaire. Mais aux frontières, les premiers revers apparaissent, Jourdan et Bernadotte quittent leur commandement à l'armée du Rhin. Certaines de ces communes s'étaient rassemblées en fédération, les citoyens de chacune de ces fédérations se considéraient comme appartenant au même « Empire », et non plus comme angevins ou bretons. Dans les campagnes, une peur s'installe. La guerre paraît inévitable, seuls les députés Marat et Robespierre s'étaient opposés à la guerre. LLa situation militaire étant indécise, la Convention décrète le 23 août 1793 la levée en masse. « L'incorruptible » fréquentait de plus en plus le club des Jacobins où il excluait ses ennemis. Elle avait vu en Marat le principal responsable de la chute des Girondins. Le roi pensait alors rejoindre la garnison de Bouillé à Metz pour rentrer dans Paris avec les Autrichiens. else //All other route (ie: Opera) Les « Hébertistes » qui sous la conduite de Hébert regroupaient une grande partie de la Commune, du club des Cordeliers et des sans-culottes. Révisez en Quatrième : Cours La Révolution française et l'Empire (1789 – 1815) avec Kartable ️ Programmes officiels de l'Éducation nationale Le 20 avril 1792, la France entre en guerre. La Fayette revenu des armées de l'Est prend la défense du roi et dénonce les manigances des clubs, mais découragé il partira à la frontière. Alors qu’une série de succès militaires (Fleurus, 26 juin 1794) écartent la menace extérieure, le régime de la Terreur devient de plus en plus insupportable et impossible à justifier. Là, sous la proposition du député Mounier, ils s'engagèrent « à ne jamais se séparer » avant d'avoir donné à la France une Constitution, chacun à leur tour les députés répètent « Je le jure ! De telles sortes que la pression fait céder Louis XVI qui voit alors son pouvoir se fragiliser et la situation financière de la France s'aggraver. En quelques mois, l'Assemblée prit une série de mesures qui bouleversèrent le visage de la France (confiscation des biens du clergé, naissance des départements, voir La France révolutionnaire), et en 1791, une première Constitution fut ratifiée. C’est la première fois, dans l’histoire, que tous les Français sont libres et on les mêmes droits ! Le 10 aout 1792, journée au combien importante, dans un élan patriotique, les sans-culottes parisiens se soulèvent, prennent les Tuileries et renversent le Roi. A Lyon, Marseille ou en Normandie, des armées girondines sont levées, tandis que Toulon et Bordeaux tombaient au main des royalistes. Coup d'état du 18 fructidor gravure fin XVIII s (Bibliothèque nationale Paris). Puis Philippe Égalité, Manon Roland, Bailly, Barnave, Houchard prendront le relais. Necker, inquiet de la tournure des événements démissionne en prétextant un problème de santé, l'Assemblée prend alors en main le Trésor Public. Robespierre commence à perdre le soutien de nombreux chefs jacobins, qui se sentent eux-mêmes menacés. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires. Après la mort de Louis XIV, le 1er septembre 1715, son successeur Louis XV, alors âgé de cinq ans, ne peut régner selon les lois fondamentales du royaume. Dès l'annonce de l'ouverture des états généraux, le souhait de changer la Nation émanait de tous les milieux et on appréhendait avec anxiété ou enthousiasme cet instant. La Révolution est en marche, pourtant, elle va être provoqué par un évènement ayant cherché le compromis mais n'y étant pas parvenu, ce sont les Etats-Généraux du 5 mai 1789. Pour exercer vos droits, contactez-nous. Avec la fin de la période de la Terreur, un vent de libéralisme souffle sur la France révolutionnaire. Au centre, le Marais qui rassemble les partisans d'une monarchie modérée. L'espace d'un instant, la France a connu ce que l'Angleterre a vécu un siècle auparavant. Inquiété, la Convention et même la Commune jugèrent leur chef Jacques Roux, qui préférant le suicide mit fin à ce mouvement populaire. Ils espéraient ainsi gagner du temps, les différentes tentatives pour débloquer la situation s'étaient révélées inutiles. Là, les robespierristes sont immobilisés et cinq d'entre eux sont arrêtés. Cet acte irréversible entraîne immédiatement de nouvelles difficultés. Pourquoi a eu lieu la Révolution française en 1789 ? Les Feuillants, fort de leur nouvelle influence à l'Assemblée souhaitaient maintenant une révision de la Constitution, on avait éloigné les républicains et la Constitution fut voté en septembre 1791. Ils enchaînèrent la déchristianisation du pays, en saccageant les églises et en organisant des mascarades anticléricales dans Paris. Pendant toute cette effervescence à Paris, l'Armée s'agitait, en Champagne le futur maréchal Davout a pris la tête d'une révolte. Si Toulon est donnée aux anglais par les royalistes, les victoires françaises à Hondschoote (8 septembre) et Wattignies (16 octobre) renforcent la ferveur révolutionnaire. A Lyon ou dans le Midi, on cesse également d'obéir à la Convention, la guerre civile est déclarée. Il espère que, victorieux, ils écraseront la Révolution. La fureur des paysans se déchaîna contre les demeures féodales qui furent brûlées et saccagées durant l'été. Allait-on changer irrémédiablement le cours de la vie des Français ? Pour sortir la monarchie de la crise financière, Louis XVI se résout à convoquer des Etats-Généraux au sein desquels les français vont pouvoir exprimer leurs doléances. En Italie, Bonaparte réalise des prouesses inespérées et alarme l'Europe par la création de républiques sœurs vassales de la France. La situation intérieure n’est guère meilleure. Pendant ce temps à l'Assemblée on avait voté la suspension du roi et son internement dans la prison du Temple. La reine Marie-Antoinette, guillotinée le 16 octobre, sera l’une des premières victimes de la répression qui s’abat sur tous les “suspects”, royalistes, girondins ou ecclésiastiques. Celui-ci met en avant les preuves que Bonaparte a trouvées en Italie montrant la trahison de Pichegru avec l'étranger. A Cholet, les premiers troubles éclatèrent, on s'en prend aux autorités à coups de fourche ou de faux. Le projet tombe à l'eau mais l'armée vacille tout de même du coté des directeurs. La Révolution française est tellement importante dans notre histoire, qu’on décide de célébrer cet évènement chaque année ! Robespierre qui avait instauré le culte de l'Être suprême était accusé d'accéder de plus en plus vers la dictature. », sa tête est montrée à la foule hurlant : « Vive la Nation ! La Révolution Française Introduction. Il y a ici une opposition politique, le clergé catholique proche du roi et ancien ordre majeur de l'Ancien Régime refuse la Révolution qui remet en cause le pouvoir du roi et de Dieu. Sur ce tableau, une ombre plane. C'est durant ces campagnes que commença à se répandre le chant de guerre pour l'armée du Rhin qu'on appellera bientôt la Marseillaise : composé à Strasbourg par un officier, Rouget de Lisle, il fut chanté pour la première fois par un groupe de marseillais à Paris. Une foule d'accusations fantaisistes traversait les deux camps. Le Directoire l'éloigne en lui offrant un commandement en Égypte. Les émigrés furent amnistiés, on croyait la Révolution terminée. Elle connait d'abord la défaite. Les clubs jacobins et les tribunaux révolutionnaires sont fermés, les salons politiques réouverts, les élus modérés survivants rappelés à la Convention et la liberté des cultes est accordée. Parallèlement un groupe d'insurgés : les chouans (sous la conduite des frères Cottereau) pratiquent également la guérilla dans les bocages et les forêts. Dès lors, l'avenir de la monarchie Constitutionnelle semble scellé. Il menace bientôt les Parisiens d'une vengeance « à jamais mémorable » si violence est faite au roi. Ils étaient néanmoins plus présents que les Enragés, ils s'attaquèrent à la Convention par le biais du journal d'Hébert (Le père Duchesne). Quelle est l'avenir politique de la France au lendemain de l'année 1789 ? Pluriel, 2011. Elle puise ses origines dans une grave crise financière et sociale de l'Ancien Régime qui conduit à une remise en cause de l'absolutisme royal et des privilèges de la noblesse et du clergé. La question qui se pose alors est de comprendre les raisons pour lesquelles la Révolution s'est présentée comme anticléricale. La mise à sac des Tuileries le 10 août a permis la découverte d'une armoire secrète renfermant des documents dans lesquels étaient mêlés les rapports de Louis XVI et des puissances européennes. Rouget de Lisle composant la Marseillaise, Rouget de Lisle composant la Marseillaise - par Auguste Pinelli 1875-1880 (Musée historique de la Révolution française, Vizille). La monarchie absolue était finie, et les premiers nobles commencent à émigrer. Femmes et enfants sont alors massacrés et la Vendée devient un cimetière national. Les nouveaux députés forcent alors trois directeurs à la démission (coup d'état du 30 prairial). Cet ultimatum déclenche un soulèvement patriotique contre Louis XVI, jugé complice de l'Etranger. Mais ils ne peuvent barrer la route de Paris aux austro-prussiens, Kellermann et Dumouriez sont désormais les derniers remparts. La nuit, on se réunit et on prépara la séance du lendemain. Les montagnards ont désormais les mains libres pour conduire une politique qui vise à sauver la République par tous les moyens. Ensemble, ils reprirent le pouvoir avec fermeté et entreprirent un remaniement politique, Fouquier-Tinville qui dirigeait le Tribunal révolutionnaire fut emprisonné. Mais les nouveaux ministres en partie Girondins souhaitent la guerre, c'est le cas de Dumouriez, le ministre des Affaires Étrangères qui précipitent les événements. Mais d'où émerge ce nouveau Régime ?, il est le résultat d'un lien désormais fondamental entre un Roi Louis XVI, et un peuple devenu Nation. De sorte que celui-ci réserve les droits politiques aux citoyens actifs les plus riches et exclut les plus pauvres, les citoyens passifs. La Révolution ne fut pas un événement soudain et inattendu comme il s'en produit rarement dans l'histoire, elle naît d'une lente mais progressive crise d'une société Française en perte de ses repères et surtout de sa confiance en son Roi. Les gardes de chaque fédération défilèrent, et malgré la pluie, La Fayette s'avança et prêta serment à la Nation, puis vint le tour du roi qui fut applaudi. Le lendemain, le roi ferme le gymnase, car il est réservé par le comte d'Artois, le frère du roi (Charles X). Longwy capitule le 23 août devant les Prussiens, Verdun se rend. Dès juin 1793, la machine est en marche. Les représentants du tiers état décident de se réunir pour proposer de grands changements à leur souverain. Le 10 août on avait préparé une insurrection, des insurgés s'étaient armés, Danton qui organisait la rébellion avait pris possession de l'Hôtel de Ville. Déjà, un fort élan politique parcourait le pays, Louis XVI et Necker étaient inquiets. L'une des missions que s'était fixée la Convention était de régler le sort de la monarchie, à la Gironde on était divisés, mais à la Montagne, on souhaitait la mort du roi. Le 10 mars 1792, le ministère en partie Feuillant démissionne au profit des Girondins. Mais une fureur habite les émeutiers qui massacrent des gentilshommes (Clermont-Tonnerre). Marat assassiné, 13 juillet 1793 - par Jacques-Louis DAVID (Musée Fabre). A droite, les monarchistes étaient en plein essor, ils sollicitèrent l'aide du général Pichegru qui était favorable au mouvement. On se dirigeait maintenant aux Tuileries. La Révolution française a apporté de grands changements : l’Assemblée nationale proclame le 26 août 1789 la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. L'émergence de la droite et de la gauche intervient dès le début de la Révolution française qui provoque alors une rupture idéologique. La Montagne entachée par la Terreur n'acceptait pas ce revirement de situation, mais bientôt les jacobins sont attaqués, et la Gironde est réintégrée à l'Assemblée. Le problème principal des directeurs est de faire face à la crise économique qui n'a pas vraiment connu d'essor depuis 1789. ». Le consulat prend sa place, avec pour objectif de restaurer l’ordre, défendre les acquis de la Révolution française et éviter un retour de la monarchie... - François FURET, La Révolution (1771-1814). Les députés se réunissent alors dans l'église Saint Louis que le clergé leur a octroyé. Ces derniers se rassemblèrent (Collot d'Herbois, Fouché, Barras, Tallien) et réquisitionnèrent l'appui du Marais (Cambacérès, Boissy d'Anglas). Marie-Antoinette conduite à son exécution le 16 octobre 1793, Avec un grand courage, Marie-Antoinette se soumet à la loi du couperet. Retour de Varennes - Arrivée de Louis XVI à Paris, Retour de Varennes. A l'extérieur, les jeunes généraux font toujours des merveilles, et la Guadeloupe et Saint-Domingue sont reprises. Mais les Parisiens apprennent ce qui se passe à Versailles. Ces deux tendances politiques, exprimées dans la presse d'alors apparaît pour la première fois le 28 aout 1789, date à laquelle l'assemblée Constituante doit voter sur le droit de veto du roi qui permettrait à celui-ci de suspendre des propositions venant de l'Assemblée législative. Mais jugé pour corruption Fabre d'Églantine annonça l'élimination des dantonistes, et quelques jours plus tard, Danton et Desmoulins étaient sur l'échafaud. Sous l'impulsion de Mirabeau, les députés du tiers état refusèrent de vérifier leur pouvoir afin d'éviter à tout prix le vote « par ordre ». A la fin de l'été, la situation militaire devient dramatique. Les représentants du tiers état se rassemblèrent alors dans un gymnase qui servait au jeu de paume. L'Assemblée siège désormais aux Tuileries, depuis la question du droit de veto du roi, elle est divisée ainsi : à droite les partisans du veto, à gauche les opposants. Le serment du jeu de paume - par Jacques-Louis DAVID (Musée du château de Versailles). Louis XVI rassemble alors des troupes pour dissoudre cette assemblée de récalcitrants, mais bientôt une grande partie du clergé se joint au tiers. L’intéressé ne se fait pas prier et participe activement au coup d’État des 9 et 10 novembre 1799 (18-19 brumaire an VIII) qui renverse le Directoire. La Belgique est annexée, et la toute nouvelle république batave née dans le sillage des armées françaises signe un traité d’alliance avec la France. Complètement discrédité et dépassé, le régime en place pense avoir trouvé avec Napoléon Bonaparte, qui s’est illustré lors des campagnes d’Italie, son chevalier blanc qui lui permettra de sortir de l’impasse et d’imposer un pouvoir fort. La guillotine récemment inventée va alors être utilisé en cascade. Une procédure judiciaire s'engagea donc, les députés presque unanimement déclarèrent Louis Capet coupable de conspiration contre la sûreté générale de l'État. Désormais, ce n’est plus un monarque qui gouverne la France, mais une assemblée de citoyens élus : des députés qui siègent à l’Assemblée nationale. C’est la fameuse prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. Marie-Antoinette pouvait compter sur son frère l'empereur d'Autriche, mais celui-ci était bien trop occupé à se disputer la Pologne avec la Prusse et la Russie. Le 20 avril 1792, la guerre est déclarée à l'Autriche, bientôt, la France s'opposera contre toute la Vieille Europe pendant près de 20 ans. Le général Bonaparte était chargé de la répression, à ses cotés Brune et Murat. Au centre, Bailly, le président de l'Assemblée nationale est monté sur une table. Au delà d'une contestation de la personne royale, c'est une contestation de l'absolutisme qui se met en place. L'armée est désormais réorganisée en bleus (volontaires républicains) et blancs (ancienne armée royale). Dumouriez remplace La Fayette (qui a passé à l'ennemi avec les Autrichiens) à l'armée du nord, celle-ci se réorganise, et aux volontaires patriotes se mêlent les soldats de l'ancienne armée royale. Le pouvoir exécutif est quant à lui dévolu à un directoire de cinq membres élus par le corps législatif, qui nomme ministres et généraux en chef de l’armée. Les généraux allaient faire de cet amalgame une véritable armée, des chefs de bataillons allaient gravir des marches qui les porteront au titre de maréchal sous Napoléon (Bessières, Marmont, Davout, Victor...). Le clivage des opinions s'organise désormais ainsi (ce sont les ancêtres de nos partis politiques). Les difficultés économiques entraînent des troubles et des pillages dans tout le pays, les royalistes s’agitent dans les grandes villes et la Vendée entre en insurrection, montagnards (radicaux) et girondins (fédéralistes modérés) se déchirent sur la politique à conduire face à la montée des périls et aux prémices d'une guerre civile. Cette nouvelle ère est appelée le Directoire, on distingue trois périodes séparés par deux coups d'État (18 fructidor, 30 prairial). Les monarchistes ont donc disparu, et ce sont les Girondins qui prennent leur place à la droite. A Caen et Marseille, les républicains reprennent l'avantage sur les fédéralistes. Les modérés de la Convention s’unissent pour faire tomber Robespierre et ses alliés (Saint-Just, Couthon,Le Bas…). Danton ayant quitté le Comité de salut public, c’est désormais Robespierre qui y fait son entrée et en devient rapidement le membre le plus influent. Hoche puis Bonaparte s'employèrent à pacifier la région. Très vite, une offensive dirigée par Rochambeau tourne rapidement au désastre, et bientôt c'est la débandade française. Il restait Toulon où les royalistes avec la complicité des Anglais gardaient farouchement la ville, il faudra attendre l'arrivée de Bonaparte pour changer la situation. http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_fran%C3%A7aise, http://home.nordnet.fr/blatouche/revolution.html. Après la chute du roi, il est décidé qu'une convention nationale élue au suffrage universel décide de l'avenir des institutions. Il fuit dans la nuit du 20 juin 1791, mais en route il est reconnu à Varennes par des patriotes et ramené à Paris. Pendant ce temps, à Paris on soupçonnait les aristocrates et prêtres réfractaires de massacrer les patriotes, dans ce climat de suspicion du 2 au 6 septembre se déroulèrent des massacres, des émeutiers parisiens vidèrent des prisons bondés de partisans au roi, on dénombre environ 1 200 tués. disableSelection(document.body). ». A droite, on a les monarchiens qui veulent s'en tenir aux réformes du 4 août, leur chef Mounier s'est déjà exilé craignant un dérapage de la Révolution. Mais le vote des Etats Généraux se fait normalement par ordre ce qui assure la majorité au clergé et à la noblesse (2 voix sur 3). Ils prennent le nom d’Assemblée nationale car ils représentent le peuple français. Depuis la création de la Convention, un affrontement permanent a lieu dans l'assemblée, les Girondins s'opposent aux Montagnards, ces derniers peuvent s'appuyer sur le soutien des sans-culottes et de la commune insurrectionnelle derrière Hébert. Le véritable conflit s'effectue donc entre les Girondins, plus âgés et attachés à la propriété privée, et les Montagnards, plus révolutionnaires et défenseurs du petit peuple. Le 21 janvier 1793, Louis XVI monte sur l'échafaud, ses derniers mots ont été : « Je meurs innocent ! En octobre, une Assemblée législative remplaça la Constituante. En effet depuis le milieu du XVIIIème siècle, l'Etat est au bord de la faillite et ses dettes ne cessent de s'accumuler. La Garde nationale de Paris part pour l'armée. Il cherchait une victoire pour se couvrir de gloire, il ne trouva qu'une nouvelle défaite à Neerwinden, désespéré, il retourne son armée contre Paris et passe sous les ordres autrichiens, certains généraux dont le duc de Chartres (Louis-Philippe Ier), fils de Philippe Égalité le suivront à ses cotés. Le 5 avril la paix de Bâle signée avec la Prusse permet à la France d’occuper toute la rive gauche du Rhin. Trahis par la police nommée par Carnot, les conjurés sont arrêtés, Babeuf est exécuté. En parallèle, le Comité de Salut public se lance dans une politique de réformes d’inspiration sociales et patriotiques. On coupe la tête du roi Louis XVI en 1793. L'Ancien régime et les privilèges s'écroulent en l'espace d'une nuit. Dès l'automne, les contemporains prennent conscience de la portée historique de l'événement et songent à le commémorer. En cette fin de XVIIIème, il fuit par peur de subir les représailles des Français. Mais cette fois ci, cet ordre s’oppose lui aussi. Dans l'élan de Valmy, les armées françaises remportent d'éclatants succès qui accordent un répit à la jeune république. Naturellement, ni le roi ni les privilégiés n'apprécièrent cette nouveauté. L'Angleterre sous l'impulsion de son Premier ministre William Pitt, rassembla contre elle une coalition (la première d'une longue série) qui comprenait, outre l'Autriche et la Prusse, L'Espagne, la Hollande, le Portugal et la Russie. target.style.cursor = "default" La presse est libre et des clubs, celui des jacobins par exemple s'organisent pour discuter des réformes. En Vendée, Cathelineau est mortellement blessé à Nantes, il est remplacé par D'Elbée. Sous l'impulsion de Camille Desmoulins, le peuple parisien se rassembla et l'anarchie commençait à s'installer dans la capitale. Quand la foule se rassemble au champs-de-Mars pour réclamer la déchéance du roi, elle est mitraillée par la garde nationale de la Fayette, le 17 juillet 1791. Les modérés comme Mounier se voient quant à eux repousser leur projet de créer deux Chambres et un pouvoir exécutif fort (comme en Angleterre). target.style.MozUserSelect="none" Le club des Cordeliers fût fermé et une grande partie des Jacobins rejoignirent les Feuillants plus modérés. L'armée du Marais autour de Legé, l'armée d'Anjou autour de Cholet et l'armée du centre dans le bocage. Le 11 juillet 1792, face aux défaites militaires et aux menaces d'invasion (des Prussiens du Duc de Brunswick et des émigrés du prince de Condé), l'assemblée législative déclare « la Patrie en danger » et la levée de 50.000 volontaires parmi les gardes nationales. Avec l'aide de Augereau, le Directoire fait arrêter les députés royalistes qui leurs disputaient le pouvoir.

Decimal To Ascii, école 42 Salaire, 10 De Moyenne En Terminale S, Philippe Starck : Biographie, Bain Relaxant Femme Enceinte, Entrepot Du Bricolage 26200, Poule Pondeuse A Vendre Hainaut, Les Sourates Du Coran, Résultat Cap Cuisine 2020, Aparthotel Adagio Nîmes, Hôtel 500 Euros Mois Paris, école D'ingénieur Physiologie, Lycée Montesquieu Herblay,